Une garde professionnelle pour votre animal

L’activité se nomme aussi Pet Sitting. Elle est d’habitude très sollicitée pendant l’été. La plupart des gens décident effectivement de partir en vacances et sont en quête de personnes pour garder leurs animaux de compagnie. Toutefois, cette garde est exercée à tout moment de l’année lors d’événements spécifiques interdisant l’entrée des animaux de compagnie. Il peut s’agir d’un week-end à l’étranger, d’un décès, d’un mariage, d’une hospitalisation… La médiatisation de cette mission devrait être améliorée. Elle participe effectivement à la diminution du nombre d’animaux laissés dans les rues durant l’été. 

Le travail à faire plus précisément

Le pet-sitter représente l’individu responsable de la promenade ou de la garde des animaux de compagnie quand les propriétaires sont occupés autre part. Il présente une technique individualisée et personnalisée au-delà d’un gardien uniquement. Afin d’assurer le bien-être des boules de poils sans leur maître, caresses, soins, balades et jeux restent à envisager. Elles maintiennent ainsi leurs repères et supportent mieux cette solitude éphémère. Il faut s’occuper d’animaux très diversifiés lors de leur garde à la maison.

Les chats et les chiens sont les plus prisés, sans compter les furets, les cochons d’Inde, les poissons, les tortues, les reptiles, etc. Les nounous ont le choix entre visiter journalièrement leur petit pensionnaire ou passer la nuit à la maison de leurs clients. Dans tous les cas, c’est important de se conformer aux consignes ainsi qu’aux particularités de chaque type de bête. Et ce, en matière de caractère, de soins ou de nourriture. Le pet-sitter est effectivement en charge de leur santé et de leur bien-être. Pour avoir plus de détails, consultez animals24.info

Les personnes pouvant s’occuper d’animaux

Le mot à retenir dans cette mission reste la passion. Effectivement, pour bien prendre soin d’un animal, il faut l’aimer et être à l’aise avec lui. D’autres compétences semblent également nécessaires. Avoir du temps libre est aussi important puisque prendre soin des boules de poils, les promener ou autres durent un long moment. Savoir garder son calme est également important, puisqu’un animal peut quelques fois avoir des comportements agressifs ou craintifs. Or, il faut faire face à tout cela avec zénitude.

Un animal qui voit l’individu le gardant pour la première fois ne se montrera pas tout de suite docile avec lui. C’est important d’avoir de la patience afin d’obtenir sa confiance. Cependant, au fil du temps, la complicité finira par régner. Être titulaire d’un diplôme spécialisé paraît important bien que quelques sites ne procéderont pas à des contrôles. Il faut avouer qu’une certaine vocation semble utile pour pouvoir garder les animaux domestiques. 

Le salaire pour garder une bête à poils à la maison

Voici quelques conseils sur la rémunération des gardes d’animaux à domicile. Le salaire pour une journée de garde et pour un animal varie de 5 à 25 €. Le coût dépend de la taille et de la race de l’animal. Le modèle de logement dont le propriétaire peut présenter aura de l’impact sur les coûts : la présentation d’une maison, d’un appartement ou d’un jardin. Dans le domaine d’activité professionnelle, le bouche-à-oreille peut rapidement faire monter le prestataire de service vers une mission à plein temps. Cette réussite sera favorisée par la satisfaction de la clientèle et accompagnée d’une rémunération satisfaisante.

Un premier choix est de dresser soi-même des tarifs pour une journée sans nuit, une demi-journée ou une semaine. Si c’est la situation qui se présente, c’est aussi possible d’élaborer des tarifs dégressifs en fonction du nombre d’animaux à garder. Les prix moyens trouvés actuellement par journée de pension varient de 12 à 25 € pour un grand chien, de 10 à 14 € pour un petit chien. Concernant un chat, les coûts se trouvent entre 8 et 12 €. Notez bien que la journée de pension signifie 24 h nuit complète et la nourriture n’est pas incluse.

Une activité professionnelle respectant une réglementation

Suivant la loi, faire la nounou d’animaux, qu’il existe de la rémunération ou non, a besoin d’un « certificat de capacité ». Effectivement, l’article L. 214-6 – Chapitre IV du code rural (partie législative) parle de la préservation des animaux. Le contenu dit que l’individu prenant soin d’animaux doit envoyer une demande de certificat. Celle-ci est dédiée à la Direction Départementale des Services Vétérinaires (D.D.S.V.) du département où il se trouve. C’est important d’avoir des installations strictes nécessaires afin d’être capable de recevoir les animaux. 

Chercher des informations auprès de la direction départementale de la protection des populations reste de rigueur. Et ce, afin d’être au courant des obligations à remplir pour pouvoir pratiquer. C’est important d’acquérir le certificat de capacité (CCAD), montrant que le pet-sitter s’est déjà familiarisé avec les besoins et les soins concernant les animaux de compagnie. L’élaboration d’un petit contrat de pension entre le prestataire de service et le propriétaire de la bête paraît nécessaire en cas de souci. Sans oublier la souscription à une assurance de responsabilité civile et professionnelle.