Comment ouvrir une oisellerie ?

Les étapes pour l’ouverture d’une oisellerie sont exactement les mêmes que pour l’ouverture de toute forme de commerce ; il est indispensable d’établir un business plan, d’étudier le marché, de mettre en place une stratégie marketing, mais aussi de connaitre la règlementation en matière d’animalerie. Découvrez quelques astuces pouvant vous aider à mener à bien votre projet.

Les étapes de préparation

La première étape pour ouvrir une oisellerie est d’effectuer une étude du marché afin de connaitre l’importance de la demande et les offres proposées par les concurrents. Vous pourrez ainsi mieux orienter les services proposés par votre commerce (prestations supplémentaires, emplacement, budget et besoins des clients…).

Il vous faudra également entamer une recherche de financement avant pour réaliser votre projet puisqu’un tel investissement nécessite des fonds. Pour cela, vous pouvez demander les offres proposées par les banques et établissements de prêt. En cas de refus, il existe d’autres solutions comme les investisseurs privés ou encore le love money (emprunt auprès de ses proches) qui peuvent être des alternatives plus avantageuses.

Les éléments à prendre en compte

Pour l’ouverture de votre oisellerie, vous devrez faire de nombreux choix portant sur les structures de votre entreprise :

– Contraintes humaines et matérielles : agence du local, décoration, application des normes d’hygiène…

– Oisellerie avec franchise (pour profiter de la notoriété d’une marque) ou sans franchise

– Structure juridique : micro-entrepreneur, EURL, SARL, etc.

– Plan marketing : création site, actions commerciales, etc.

– Business plan pour assurer la viabilité du projet et rechercher un financement

La concrétisation du projet

Avant de concrétiser votre projet, il convient de connaitre la règlementation de l’animalerie à savoir l’obtention d’une autorisation d’ouverture, la justification d’un certificat de capacité et le suivi d’une formation dédiée aux personnes exerçant des activités liées aux animaux. Il faudra également répondre aux contraintes liées au bien-être des oiseaux et à l’hygiène des locaux.

Maintenant, vous pouvez commencer à chercher un local pour ouvrir votre oisellerie. À cet effet, vous aurez le choix entre un endroit à fort passage qui attirera facilement les clients, mais avec un loyer assez élevé, ou un endroit excentré pour économiser sur le loyer, mais vous devrez investir davantage dans une bonne stratégie marketing pour amener des prospects.

Dans tous les cas, optez pour un local facilement accessible et assez spacieux pour contenir un espace d’exposition et de stockage (équipements et nourritures). Afin de pallier aux contraintes d’un local physique, vous pouvez également opter pour l’ouverture d’une oisellerie en ligne dont la création sera moins contraignante.